30 octobre 2010

Syndrôme de la page blanche...

Les écrivains redoutent ce syndrôme... les blogueurs aussi... Je suis devant mon écran depuis un moment et rien ne sort. Et pourtant, le soir quand je me couche, je vous assure que mon cerveau fait des bulles, il surchauffe... J'aimerai qu'il y ait connexion directe entre les paroles de mon cerveau et l'écran d'ordi... sans passer par la case réfléchir... Un jour peut être ça arrivera... mais pas demain ^^

1455534765

Tiens ça me fait penser... vous vous souvenez lorsqu'on était enfant, on parlait de l'an 2000 comme le futur absolu... les voitures voleraient, tout le monde serait devant son écran, des robots partout... 10 ans après le cap fatidique les voitures ne volent toujours pas... mais les gens deviennent de plus en plus des robots et non pas humains. Enfin pas tous... Il y  a 2 catégories en fait... ceux qui ne savent pas la valeur réelle de la vie: ceux là agissent comme des robots à courir tout le temps après le temps... pressés... vite vite, se dépêcher... courir après quoi d'ailleurs?? Et il y a les autres... ceux qui essaient de vivre simplement, d'apprécier tous les petits moment à leur juste valeur. Parce qu'en fait ce sont les petits riens qui permettent d'être heureux... Les gens qui bossent 20h/24, qui gagnent toujours plus, ça m'a toujours fait rire... parce qu'en fait ils n'en profitent même pas... mais aux yeux des autres ça en jette...

Ah oui les yeux des autres... ça aussi ça nous fait subir la vie, être arrêté par nos barrières, celles de la société, du politiquement correct et de l'éducation aussi... ces barrières qui mettent également un frein à notre bonheur parce qu'on ne veut pas faire de mal non plus... Se mettre de côté... Je lai déjà dit mais j'ai besoin de l'écrire encore et encore... peut être qu'un jour ça changera... J'aimerai être bien... Juste bien... sans avoir tout le temps à réfléchir à ce que je dis ou je fais. L'impression d'être vide et inutile. Et ne pas avoir l'impression de subir la vie. Subir à cause de ces fichues barrières.

bonheursmiley

Ce weekend n'est pas un bon weekend... il fait tout gris... comme l'année dernière d'ailleurs. J'ai froid.

Tiens... finalement il suffit de laisser parler ses mains et d'écouter son coeur pour faire envoler cette peur de la page blanche...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 15:29 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 2] - Permalien [ #]
Tags :

Commentaires

  • j'ai l'impression de me retrouver dans ton texte......si seulement les gens prenaient le temps de vivre, de regarder autour d'eux sans à priori, comme la vie serait plus belle....allez un gros bisou pour essayer d'ensoleiller ce dimanche tout gris..

    Posté par bloguette, 31 octobre 2010 à 10:48
  • C'est tellement vrai tout ce que tu dis, toujours plus vite, de plus en plus pressé... Moi, je suis un peu des temps, tenter de savourer un maximum les moments de la vie en allant de plus en plus vite. C'est dur mais bon, on est là qu'un temps alors, que faire...

    Posté par Ari, 31 octobre 2010 à 19:57

Poster un commentaire