21 juin 2011

Petite réflexion...

J'ai trop donné il faut maintenant que je me protège, j'ai renfilé ma bonne vieille carapace et j'essaie de faire glisser le négatif dessus. Et ça marche plutôt pas trop mal en fait.

Je me demande pourquoi mes proches ne se donnent pas la peine de me ressentir. Pourquoi quand ça n'allait pas personne ne m'a proposé de m'emmener à droite ou à gauche pour me changer les idées, un ciné, un resto, une virée en ville... ou simplement garder mes enfants pour me permettre d'être seule. Prendre soin de moi. Ah oui ça moi je suis là pour écouter les plaintes, consoler, rassurer, dépanner etc.... mais j'ai l'impression que personne n'imagine une seconde que j'ai besoin de réconfort, d'être protégée et chouchoutée. C'est fou.

Remarque, c'est bien de ma faute, je n'avais qu'à pas laisser aux gens la place de m'envahir. J'aurai dû mettre les barrières autour de moi pour ne pas me laisser bouffer. Mais au final je me dis, si les gens ne prennent pas la peine de me ressentir c'est p'tet qu'au fond je n'en vaux pas la peine. Oui ça me parait logique finalement.

Je ne m'impose jamais. Je laisse toute liberté je peux difficilement faire plus. Moi Je demande juste qu'on me laisse être moi, et que je puisse me reposer de temps en temps sur un pilier.. Là je suis le pilier de moi-même... c'est difficile parfois.

Mais alors dans ce cas je pourrai être seule. Complètement seule à me gérer moi-même et je crois que ça serait déjà super. A me soucier de MES besoins. Parfois je me replie, je ne bouge plus et il m'est difficile de supporter bruit, mouvement et que quelqu'un me touche. J'ai BESOIN de me replier dans mon cocon pour me retrouver, me ressourcer, me renforcer et pouvoir repartir, redonner... Etre seule et ne rien devoir à personne, un weekend, une soirée, un jour... qu'est ce que ça me ferait du bien!

Depuis quelques temps par contre je ne fais plus (ou rarement) de crises d'angoisse. Voilà ça c'est un vrai pas en avant. Oui j'ai eu le déclic un jour, qu'en fait je ne devais rien attendre. Et je sais aussi que j'ai une personne qui me ressent quelque part, qui sait m'apaiser sera toujours là pour moi, pour me faire rire quand ça va pas, pour m'écouter sans me juger. Oui ça ça me fait du bien et ça m'a permis d'avancer sur ce point.

J'ai écrit comme ça venait.... je n'ai pas relu. Ce n'est pas un billet triste, juste une réflexion. Parce qu'aujourd'hui il fait gris. Parce qu'aujourd'hui je me sens seule. Parce qu'aujourd'hui j'ai besoin de vider mon cerveau.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 10:32 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 9] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

Commentaires

    Mais naaaaaaaan, t'es pas seule !
    Ce qu'il y a, c'est que quand on est le mur porteur, les gens accrochent leurs tableaux sans se douter que le gentil mur peut s'effriter !
    Bisous

    Posté par elekhtre, 21 juin 2011 à 11:11
  • Bonjour, je découvre ton blog en passant par celui d'élyane. J'aurais pu écrire chaque mot que tu as écrit... Je vais me plonger dans tes archives...

    Posté par Moune, 21 juin 2011 à 13:30
  • Je confirme, tu n'es pas seule et vider son sac de temps en temps sur ton espace perso est un bon échappatoire. La vie n'est pas toujours rose et malheureusement, on a pas toujours la monnaie de sa pièce en retour. Cette situation m'est déjà arrivée dans le passé et le seul reméde est de passer à autre chose (je ne dis pas que c'est simple mais c'est souvent la meilleure chose à faire). Courage et n'hésites pas si tu as besoin de quoi que se soit.

    Posté par Ari, 21 juin 2011 à 14:04
  • Etre réaliste n'est pas triste,souvent on se sent seule! ce n'est qu'un sentiment. Les autres nous aiment(je le suppose) mais effectivement lorsque l'on paraît être un roc ils s'appuient....et lorsque nous crions "au secours" ils s'étonnent!!!!

    Posté par Esterina, 21 juin 2011 à 18:39
  • Petite réflexion???? c'est long... lol

    Tu crois qu'on a que ça a faire d'écouter tes problèmes, rigoler, rire, chanter...?

    (Oh bah quoi je rigole...) lol

    Ma devise : ce qui ne tue pas rend plus la fort... et ma deuxième préférée : "Mort aux cons"... Je m'en suis toujours sorti avec ça... A toit de trouver tes trucs mais tu es sur la bonne voie petit scarabée.

    Posté par Sebphotos45, 21 juin 2011 à 18:41
  • ça y est, j'ai plus le temps d'aller au hockey après avoir déposé Amandine donc je passe plus à la boutique pour t'offrir un coca, et c'est la fin du monde ....

    Posté par Lionel, 21 juin 2011 à 20:01
  • Je pense qu'on ressent toutes ça à un moment où à un autre, nos vies de femmes actives, de mamans et d'épouses (même si pas mariées ;o) ), tout ça fait qu'à un moment ou à un autre on a juste besoin de penser à nous, quand les autres ne le font pas forcément!... Après je ne te connais pas suffisamment pour connaitre peut-être le fond de cette reflexion... mais c'est un peu comme ça que je le ressens... =)
    Et puis ce temps de m** n'arrange rien c'est certain! ;o)

    Posté par Sabrina, 21 juin 2011 à 21:04
  • j'adore ton post
    val

    Posté par val, 22 juin 2011 à 09:25
  • oui, on est chacun tout seul et on le ressent d'autant avec plus de difficultés quand les autres s'accrochent à nous !

    Posté par saperli, 22 juin 2011 à 19:29

Poster un commentaire