26 juin 2016

Une bulle d'oxygène...

Il y a quelques semaines, peut-être même quelques mois, qu'un homme faisait la manche au feu sur une grande avenue que je prends tous les jours. Je ne sais pas, il n'était pas comme les autres. Il ne demandait rien, enfin il avait juste une petite pancarte mais ne disait rien.

Il était posté là à ce feu, droit, il paraissait digne et fort. Je ne sais pas expliquer, cet homme m'intriguait. Toujours rasé, avec son sac et sa casquette, difficile de lui donner un âge, je pense 40/45 ans. C'est un sentiment étrange. Cette impression d'un battant que la vie a essayé d'abattre mais qui garde la tête haute coute que coute.

Je me trompe peut-être qui sait.

Il est là quelque soit le temps... Que ça soit des trombes d'eau. Que ça soit par 35°. Il est là.

Et puis jeudi, par cette canicule, je l'ai vu s'asseoir un peu plus loin, sortir sa bouteille d'eau de son sac pour boire et se rafraîchir le visage. Je me suis dit qu'il fallait que je m'arrête. Je suis allée chercher des glaces et je suis revenue. Il était parti. Zut. J'ai dû la manger :D.

Je suis revenue le lendemain, il était toujours là. Je me suis garée, j'ai traversé. Il m'a regardé comme si je venais de nulle part. Comme si personne ne lui parlait jamais. Je me suis approuchée, je lui ai tendu un petit paquet que j'avais préparé. Pas grand chose, des abricots, une petite bricohe et une bouteille d'eau fraîche. Il m'a dit: "c'est pour moi ça?". Il avait les larmes aux yeux. Cet homme me touche je ne peux pas expliquer pourquoi ni comment. C'est comme ça. Il m'a serré fort la main et je suis repartie. Il m'a regardé de loin et m'a salué avec sa casquette quand je suis repartie. 

Je me suis sentie bien. Et utile. Parler à une personne d'égal à égal même si la situation est différente. Se sentir utile de la bonne manière. Apporter un peu de bonheur, voir un sourire. Pas grand chose au final. Mais il ne m'en faut pas plus pour être bien. Les gens se savent plus être simples je crois.

bonheursimple

C'est la 3ème fois que ça m'arrive. Je ne sais pas pourquoi je m'attarde sur une personne en particulier, je ne saurai pas l'expliquer. Il y a une dizaine d'année c'était un homme sur un parking. Et la dernière fois que je l'ai vu il m'a donné un poème pour me remercier, j'ai cru m'effondrer tellement ça m'a touché. Et la suivante c'était un bonhomme très jovial qui n'est plus dans la rue maintenant mais que je croise encore de temps en temps.

Je ne fais pas grand chose, je ne peux pas faire beaucoup plus.

J'y retournerai la semaine prochaine, j'essaierai de parler un peu plus.

J'ai envie de l'aider.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 15:20 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 1] - Permalien [ #]
Tags : , , , ,

Commentaires

    Une petite bulle d oxygène comme ca, ca fait tellement du bien. Je comprend ce sentiment que tu as eu et j espère que tu arriveras à lui parler un peu plus la prochaine fois.
    Bisoussss

    Posté par LalysaddictionsB, 27 juin 2016 à 07:34

Poster un commentaire