20 novembre 2016

Et puis un jour...

Tout arrive. Oui tout arrive.

 

Je pensais être une grosse nulle bonne à rien, la fille pétrie d'angoisse qui n'avancerait jamais et puis un jour...

 

Un jour on se réveille (enfin non... pour ne pas mentir ça se fait en plusieurs claques étapes) et tout a changé.

Du bien.

Du moins bien.

Mais au moins ça a changé.

bonheursimple

Moi qui avait une peur bleue de rouler, je pourrai aller au bout du monde dans ma voiture. Ce qui me faisait peur ne me fait plus peur. Je me trompe? Et bien je me pose, j'avise et je règle le problème.

Anticiper? On me l'avait pourtant bien dit, redit et reredit... je confirme, ça ne sert à rien. Et souvent on empire les choses. Et souvent elles ne se passent pas comme on l'avait anticipé. Alors quand ça arrive, je me pose, j'avise et je règle le problème.

Et puis ça passe.

Parler devant une assemblée? Impossible. Ne pas rougir? Impossible. Mais si on prend le point suivant: ne pas anticiper, ce point là devient plus facile. On attend son tour, et on se jette dans l'arène. Ensuite? On se pose, on avise et on règle le problème. Problème qui n'existe pas puisque tout est dans la tête. Tous les gens en face ont leurs défauts et leurs qualités. Tout comme moi. Ni plus ni moins impressionnant.

Les cons et les chiants? Il faut arrêter de lutter ils seront toujours là et graviteront toujours autour. Je ne comprendrai jamais pourquoi mais c'est comme ça. Avant je me disais que c'était à cause de moi. J'ai maintenant réussi à inverser la vapeur et je fais avec eux.

Rester calme. Respirer un bon coup et parler. Ou pas.

Mais je trace. Parce que j'ai déjà perdu assez de temps.

Bye bye les angoisses. Juste des bouffées de mélancolies de temps à autre. Normal.

 

Les autres? Ne rien attendre. Parce qu'ils vous boufferont petit à petit. En grignotant ce qu'ils peuvent ici et là. 

Et en même temps j'ai besoin des autres. J'ai besoin de leur apporter, d'aider, d'exister.

Ainsi va la vie. Je ne lutte plus, je laisse glisser.

 

Je crois que j'aime ma vie comme ça. Même si elle est loin d'être parfaite. Je me suis séparée des boulets accrochés à mes chevilles. Je vais avancer plus vite. Il est temps.

beyou

C'était Coline fière et en mode Warrior :D

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 22:04 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 0]
Tags :

28 juin 2016

Cher Soleil!

Cette année j'ai préparé mes p'tites tambouilles spécial soleil avec l'urucum et l'huile de buriti dans les temps. Je peux te dire que maintenant la poudre a largement assez macéré.... Tous les jours je m'enduis pour préparer ma peau AU SOLEIL. Oui au soleil... pas à la pluie! Parce que la pluie maintenant je pense qu'on est habitué. Ou pas justement.

parapluie_fuck_the_rain_00

J'ai acheté de la crème solaire en avril (bah quoi?).... pour être sûre de trouver ce que je voulais pour une fois et ne pas me retrouver avec une protection indice 2 ou indice 50.... le seul truc que tu trouves la veille de partir. Parce qu'après un hiver merdique... j'étais sûre qu'on allait avoir un été long et chaud. Ensoleillé m'aurait suffit en fait.

humour-glissade-gelee-big

J'ai acheté un bikini (bon d'accord 3... mais c'est parce que je n'arrivais pas à choisir chut). Sans attendre les soldes. EXPRES pour avoir le choix et aussi parce que lorsque je rentre chez UNDIZ je n'ai aucune volonté. Es-tu conscient cher Soleil, qu'en faisant durer l'hiver autant.... les raclettes et autres joyeusetés vont se stocker là où il ne faut pas et le bikini... on pourra l'encadrer! Parce que nous les filles, si on n'a pas l'objectif bikini... bah on bouffe. Oui on fait du sport aussi certes. Evidemment. Mais c'est pô pareil. 

femme-fesses-maillot-de-bain-plage-10732522wmrqf_2051

Et puis cette année je me suis jetée sur les piscines à peine la pub sortie... parce que l'année dernière j'ai fait tous les magasins sans succès.... il n'y avait plus rien et ça avait causé un drame diplomatique. Cette année je l'ai!! Dans son carton bien emballée. Payée également plein pot du coup. Parce que du coup je suppose qu'elles sont maintenant à un prix défiant toute concurrence vu tout ce qu'ils doivent avoir en stock. Je n'irai même pas voir. PFFFF.

bora

Cher Soleil.... pitié pour notre petit moral... et parce que je te le demande gentillement...

 

VIEEEEEEEENNNNNNNNSSSSS

bordel !!!!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 20:55 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 4]
Tags : , , , ,

27 juin 2016

Il aurait eu 68 ans...

Il y a des dates anniversaire impossible à oublier. Ces dates qui vous piquent un peu en ouvrant les yeux. Ces dates qui vous rappellent l'absence.

le-chat-gateau-anniversaire

Aujourd'hui encore il m'arrive d'oublier qu'ils sont partis et avoir envie des les appeler pour leur dire un truc. Un bon anniversaire ou un autre truc. Puis la réalité me rattrape vite.

Papa aurait eu 68 ans aujourd'hui.

4 ans qu'il est parti.

68 ans... presque 70... c'est fou je n'arrive pas à imaginer mes parents vieux. Je n'ai même jamais vu mes grands-parents vieux. 

Alors ce matin, alors que je marchais, je regardais les gens. Les gens d'environ 70 ans. Et j'imaginais. Je les imaginais avec les cheveux blancs ou grisonnants. Je les imaginais avec des rides. Pleins de rides. 

Je n'aurai jamais cette image.

Aujourd'hui il aurait eu 68 ans. Il aurait pu encore avoir des belles années devant lui. 

Mais c'est comme ça.

 

Bon anniversaire Papa.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 17:37 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 0]
Tags : ,

26 juin 2016

Une bulle d'oxygène...

Il y a quelques semaines, peut-être même quelques mois, qu'un homme faisait la manche au feu sur une grande avenue que je prends tous les jours. Je ne sais pas, il n'était pas comme les autres. Il ne demandait rien, enfin il avait juste une petite pancarte mais ne disait rien.

Il était posté là à ce feu, droit, il paraissait digne et fort. Je ne sais pas expliquer, cet homme m'intriguait. Toujours rasé, avec son sac et sa casquette, difficile de lui donner un âge, je pense 40/45 ans. C'est un sentiment étrange. Cette impression d'un battant que la vie a essayé d'abattre mais qui garde la tête haute coute que coute.

Je me trompe peut-être qui sait.

Il est là quelque soit le temps... Que ça soit des trombes d'eau. Que ça soit par 35°. Il est là.

Et puis jeudi, par cette canicule, je l'ai vu s'asseoir un peu plus loin, sortir sa bouteille d'eau de son sac pour boire et se rafraîchir le visage. Je me suis dit qu'il fallait que je m'arrête. Je suis allée chercher des glaces et je suis revenue. Il était parti. Zut. J'ai dû la manger :D.

Je suis revenue le lendemain, il était toujours là. Je me suis garée, j'ai traversé. Il m'a regardé comme si je venais de nulle part. Comme si personne ne lui parlait jamais. Je me suis approuchée, je lui ai tendu un petit paquet que j'avais préparé. Pas grand chose, des abricots, une petite bricohe et une bouteille d'eau fraîche. Il m'a dit: "c'est pour moi ça?". Il avait les larmes aux yeux. Cet homme me touche je ne peux pas expliquer pourquoi ni comment. C'est comme ça. Il m'a serré fort la main et je suis repartie. Il m'a regardé de loin et m'a salué avec sa casquette quand je suis repartie. 

Je me suis sentie bien. Et utile. Parler à une personne d'égal à égal même si la situation est différente. Se sentir utile de la bonne manière. Apporter un peu de bonheur, voir un sourire. Pas grand chose au final. Mais il ne m'en faut pas plus pour être bien. Les gens se savent plus être simples je crois.

bonheursimple

C'est la 3ème fois que ça m'arrive. Je ne sais pas pourquoi je m'attarde sur une personne en particulier, je ne saurai pas l'expliquer. Il y a une dizaine d'année c'était un homme sur un parking. Et la dernière fois que je l'ai vu il m'a donné un poème pour me remercier, j'ai cru m'effondrer tellement ça m'a touché. Et la suivante c'était un bonhomme très jovial qui n'est plus dans la rue maintenant mais que je croise encore de temps en temps.

Je ne fais pas grand chose, je ne peux pas faire beaucoup plus.

J'y retournerai la semaine prochaine, j'essaierai de parler un peu plus.

J'ai envie de l'aider.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 15:20 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 1]
Tags : , , , ,

19 juin 2016

Cherchez l'erreur...

Cet après-midi, alors que j'étais assise à l'Eglise (oui oui j'vous jure!) j'ai pensé à vous écrire.

Dimanche, 14h, j'étais à l'Eglise. Vrai de vrai.

Numérobis s'intéresse à tout. Quand je dis tout, c'est vraiment tout. C'est comme ça que sur un coup de tête, il s'inscrit à des tas de choses. Et NumberOne et moi.... nous suivons :D.

Quand il nous a annoncé qu'il allait participer à un concert dimanche après-midi, je rigolais déjà en pensant à la tête qu'allait faire NumberOne... et ça n'a pas loupé!

Mais pourquoi??? POURQUOOIIIII??? Lui a-t-il dit.

 

C'est comme ça que dimanche, 14h nous étions sur les bancs à écouter un concert très varié. Des guitares, piano, violon, basse, guitare électrique, harmonica, et aussi des chants. Enfants, adultes, jeunes, vieux.... Des morceaux très variés, de Schubert (non non pas la truite ^^) à Métallica (si si j'vous jure!) en passant par Ray Charles! Et évidemment la p'tite chorale des enfants (dont NuméroBis ^^). Du bien et du moins bien mais il y en avait pour tous les goûts. Même NumberOne a apprécié! 

J'ai aimé ce moment apaisé où tout le monde était ensemble, comme un moment hors temps, hors souci, hors tout. Un temps mort dans le quotidien.

Des années que je n'avais pas mis les pieds dans une Eglise (et jamais dans celle-ci)... où forcément que tu le veuilles ou non, tu repenses à tous ces moments. Où tu te recueilles. Où tu es avec eux. Quand même.

Une Eglise pleine à craquer. Bon d'accord elle n'est pas si grande mais quand même.

J'ai regardé ces tout-petits si attentifs. Ces personnes âgées heureuses de sortir et de participer à ce moment. Tout le monde ensemble. Heureux. Ou donnant l'impression de l'être. C'était beau. Oui voilà c'était beau.

Un weekend apaisé et apaisant. Sans cri ni dispute. J'ai cherché l'erreur. Mais non, on était juste bien.

madame-de-stael

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 22:54 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 1]
Tags : , , , ,

17 juin 2016

Mais... ça sert à quoi?

Je rechute. Encore et encore. Je ne sais même pas si un jour j'y arriverai. Je me sens tellement fragile que je me sens agressée par tout.

A quoi ça sert de faire confiance? De se donner pour que les autres soient bien?

Tout ce qui me rend "bien" me fait également tomber dans le mal-être. J'ai beau retourner la chose dans tous les sens, je n'arrive pas à trouver une solution. A part écrire pour me vider la tête.

Peut-être ne suis je pas avec les bonnes personnes mais je pense aussi que je ne pourrai plus jamais donner. Parce que je me blinde petit à petit. Encore plus chaque jour. Je me sens blessée quand on se moque de moi. Je préfère qu'on me dise clairement les choses plutôt qu'on me prenne pour une conne. Conne... oups pardon. Mais je vous rappelle vous qui me suivez depuis longtemps (et les autres, vous n'avez qu'à reprendre à zéro :D)  que je dis qu'est c'que j'veux! NA!

Je pense que c'est la drame des personnes hypersensibles. On voit, on ressent, les gens oublient ça.

Qu'on a passé tellement de temps à observer avant de faire confiance, qu'on remarque ensuite toute petite mimique, changement de ton dans la voix, les petits tics, façon de se comporter, de parler... et ça même pour les personnes qui se pensent "impassibles". Quand on connaît on sait... peu de chance de se tromper. C'est ce qui fait mal. Très mal. trop mal. Oui ça te frappe comme une grosse gifle et là tu déconnectes. Tu te mets dans ta bulle et ton cerveau se met en boucle. JE me mets dans ma bulle et MON cerveau se met en boucle. 

Spirale infernale. Impossible d'en sortir sans toucher d'abord le fond. Parce que je m'en veux aussi d'être comme ça. J'en veux à la terre entière d'ailleurs. Je voudrai les bras de ma Maman pour me serrer fort. Je voudrai partir. Loin. Loin de tout et de tout le monde. Et en même temps je sais que là bas je ne me sentirai pas bien non plus. Compliqué. Tout est compliqué. Toujours.

Se blinder... j'arrête pas de me le répéter mais je ne sais pas faire ça! Se moquer de tout? Comment peut on... Je ne sais pas. Et le temps passe il va bien falloir que je trouve le mode d'emploi.

Et vite.

Très vite.

Parce que j'en ai marre. Marre d'avoir mal comme ça. Marre que les gens me vident. Marre d'être juste utile. Celle qu'on appelle quand on a besoin.

Je touche encore le fond. Et le temps maussade n'aide pas. Je me sens tellement seule, je me dis que je ne suis pas assez intéressante pour qu'on s'attarde.

Et je peux relire le blog année après année... j'ai toujours les mêmes mots et je les ressens chaque jour un peu plus fort.

Un jour sans.

Sans soleil. Sans joie. Sans personne.

Un jour comme un autre finalement.

Et demain... tout recommecera. Ou pas.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 14:40 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 4]

18 avril 2016

Cuisine de feignasse ACTE 1

 

 

 

 

Si vous vous rappelez bien (Ou pas) la cuisine et moi ça fait 2. Voire 3. J'ai horreur de ça. Enfin ça n'est pas même pas cuisiner qui me gonfle en fait... c'est plus la vaisselle après. Bref...

Etant seule une semaine sur deux, j'ai décidé d'expérimenter les plats cuisinés tout fait. Ouais. Mais c'est bien pour vous hein, pour vous donner des articles à lire, des renseignements, tout ça... Grande générosité de ma part de faire le cobaye juste pour vous. Enfin ça m'arrange aussi. Comme ça j'ai plus de temps pour le reste.

Enfin non c'est justement ça le truc.... faut le prendre à l'envers. Puisque je teste les trucs à mettre au microonde, j'ai plus de temps pour faire des billets. Elle n'est pas belle la vie?

Puisque mon fournisseur officiel est LIDL (d'ailleurs M. ou Mme Lidl, si tu passes par là, je veux bien faire le cobaye pour d'autres trucs ^^) , vous allez voir défiler toute la gamme.

Et pour commencer: Le poulet curry lait de coco et duo de riz.... tadaaaam!

IMG_20160416_201335

Comme je fais les choses bien et que du coup je me lance un peu des fleurs, voici à quoi ressemble la barquette (et pis comme ça vous la trouverez rapidement dans les rayons.... enfin dans les congels puisque c'est du surgelé... hé hé)

Je dois dire que c'est une grande première puisque je n'ai jamais goûté ça ^^.

Même pas peur.

IMG_20160416_201400

Et après 5 mn au micro-ondes...

IMG_20160416_202223

La barquette est bien remplie. Et puis ça sent bon. Je trouve que c'est assez équilibré entre la viande, le riz et la sauce... Y a plus qu'à!

 

A TAAAAAABLE!

IMG_20160416_202332

 

J'écris le billet le lendemain... je suis toujours en vie c'est plutôt bon signe :D. Humour.

J'ai trouvé ça plutôt bon franchement, j'ai même été étonnée. Oui parce que tous les plats préparés ne sont pas au top du goût hein, il faut bien l'admettre. A part le poulet qui était... bon... pas vraiment comme du vrai poulet ^^, dans l'ensemble c'est un bon point. J'en rachèterai. 

Pour mon premier billet cuisine de la feignasse, je vous donne donc mon FEU VERT .

 

C'était Coline en mode cuistot (Oui? Une remarque? Non? Parfait.)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 10:07 - Coline Kicouisine - Commentaires [ 2]
Tags : , , , , ,

17 avril 2016

J'me fais rire...

Dans un bon weekend de glandouille assumée, je me suis mise à relire des articles de mon blog. Non ça n'est pas un excès de mégalomanie aigüe, c'est juste que je recherchais des recettes de tambouilles... et de fil en aiguille je suis arrivée à fouiner. Que voulez-vous on ne se refait pas!

glandouille

(J'ai chipé cette image sur le blog Il était une fois...Cocotte que j'ai découvert par la même occasion, allez jeter un coup d'oeil c'est sympa comme tout ^^)

Figurez-vous que.... je me suis mise à rire. Oui oui rire des choses que j'avais écrites. Voilà...ça par exemple Coline qui cite Coline... quelle ouverture d'esprit... sic:

Retour de vacances instructives... - Coline Kifouine, j'ai vu, j'ai lu, j'ai vécu...

Oui parce que j'ai appris des tas de crucs! (oui oui crucs, je trouve ça plus rigolo que trucs, ça n'est pas une faute de frappe). Je vais vous lister tout ça... vous vous souvenez quand même que les listes et moi c'est une grande histoire d'amour n'est ce pas?

http://colinekifouine.canalblog.com


J'aimerai retrouver ce ton d'écriture. J'ai l'impression de l'avoir un peu perdu. Mais c'est peut-être un manque d'entrainement car après tout, ce style d'écriture c'est moi. Et je ne pense pas avoir changé tant que ça. Enfin il est peut-être enfoui. Quelquepart. J'espère.

J'ai aussi fouiné sur vos blogs, beaucoup ont arrêté. D'autres ont évolué. Finalement on a tous changé d'une manière ou d'une autre.

Et le temps passe... Tic Tac Tic Tac... ça c'est le bruit du temps qui passe... ah? Comment ça tu avais bien compris? D'accord...PARDON

Le temps... voilà le problème. Il passe trop vite! Quand on a des tonnes de choses à faire, à s'occuper, on délaisse un peu l'écriture. Ecrit-on seulement quand on s'ennuie et qu'on est seul? Ah ça y est je retombe dans mes minutes philosophiques ^^. Je pense qu'il faut juste apprendre à se poser un peu. Oui. Parce que ça fait du bien finalement de se poser, d'écrire pour se vider le cerveau. Pour s'apaiser.

On va essayer. NON COLINE on n'essaie pas: ON FAIT!: Oui c'est vrai. C'est une des devises qu'on m'a répétée inlassablement et qui m'a fait avancer avec mon problème de confiance en moi. Enfin de non confiance en moi. Parfois je replonge mais ça s'est quand même bien arrangé ^^. Merci aux gens patients. :D

Je retrouve ce plaisir finalement.

Ou comment écrire un billet pour ne rien dire. J'assume.

P'têt que vous aurez passé un bon petit moment à me lire. Ou pas. 

Mes doigts ne sont pas si rouillés. Les mots me reviennent.

Je crois que j'ai trouvé l'occupation de ma soirée. Je vais discuter avec moi-même.

 

C'était Coline en mode je-réfléchis-avec-moi-même-non-n'appelez-pas-les-hommes-en-blanc

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 avril 2016

Offrir un cadeau...

Allez hop je reprends l'écriture régulière. Après tout c'est comme le sport, faut se donner une routine et après ça devient une drogue. Oui comme le coca aussi mais c'est un autre problème :D.

 

J'ai remarqué un phénomène étrange depuis quelques temps. Enfin je dis étrange... ça l'est pour moi et visiblement pas pour tout le monde.

Avant quand les trolls étaient invités à un anniversaire, ça nous donnait l'occasion de parler de ce copain en particulier. Quels sont ces goûts? Qu'est ce qu'il aime faire? Et on allait choisir un cadeau qui serait susceptible de lui plaire. Pareil pour l'anniversaire des miens, j'avais beaucoup de plaisir à voir que ses amis cherchaient le petit cadeau qui lui plairait, la surprise. On découvrait des choses nouvelles parce qu'il y avait aussi un peu de cet ami dans le cadeau. C'était chouette.

plaisir

Et depuis peu... j'ai l'impression que les choses ont vraiment changé. Depuis 2 ans je pense. Ou p'têt qu'avant ça me tapait moins sur le système. Possible aussi. Les gens demandent des cadeaux précis... te donnent une liste et ça me met TRES mal à l'aise.

Parce qu'on se sent obligé.

Parce qu'on ne peut pas mettre son petit coeur.

Parce que ça impose le prix.

Parce qu'il n'y a plus de surprise.

cadeaunul

(Heu bon d'accord des fois la surprise peut-être.... une surprise. Mais on se découvre alors des forces surhumaines... le dépassement de soi... dissocier le corps de l'esprit pour sortir un.... OHHH MERCIIII c'est trop trop.... ce que  même pas en rêve je pensais que ça existait je voulais.)

Parce que... c'est inviter pour avoir quelquechose et ça je déteste. J'ai vraiment du mal avec ça.

 

Biensur c'est loin d'être tout le monde mais j'ai l'impression que c'est de plus en plus comme ça. Triste.

Le pompon cette année a été de participer financièrement à l'anniversaire du copain. Genre j'invite et je donne la note du gâteau aux parents à la fin. Enfin c'est exagéré mais je l'ai pris de la même manière. Que c'est triste. L'humain se perd je crois.

Alors je suis nostalgique des anniversaires de mon enfance où Maman faisait un super gâteau, organisait des jeux dans le jardin, où les copains venaient avec leur petit cadeau bien serré contre eux, une petite carte, un dessin, et attendaient avec impatience que je déballe. J'en ai encore si si je vous jure non n'appelez pas les hommes en blanc. 

Ce monde est étouffant. La spontanéité disparaît. Le plaisir de faire plaisir. De prendre du temps pour l'autre. Triste. Tout devient pûrement commercial et je me demande bien quel plaisir y trouvent les gens. Aucun je pense puisqu'au final tout le monde râle.

Dommage.

C'était Coline en mode réflexion-philosophique-sur-les-fonctionnements-commerciaux-du-genre-humain (très pointu comme reprise ^^).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 16:10 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 3]
Tags : , , ,

14 avril 2016

Faire confiance...

 

Un matin avec des larmes et un moral dans les chaussettes. Je déteste.

larmes-276x300

Alors je reviens ici et je lis vos commentaires avec du retard. Je vais y répondre juste après, mes mains ont besoin d'écrire.

Pendant longtemps je n'ai pas fait confiance. Très méfiante. Je ne donnais jamais ma confiance à 100%. Et puis j'ai essayé de baisser la garde. Je me sentais bien. Oh oui drôlement bien. Je me sentais moi. Forte. 

Patatra. C'est bien fait pour moi. 

Je passe beaucoup de temps à observer les gens. Du coup je vois les choses. Les changements de mimiques. Les changements d'attitude. Les p'tites choses qui parlent plus que les mots. Les p'tites choses qui disent la vérité. Ce langage non verbal ne ment pas. Et il est très difficile de le dissimuler même pour les gens qui pensent être impassibles. Moi je vois. Et pourtant j'ai essayé de ne pas voir. 

Oh ça oui j'ai bien essayé de faire l'autruche. C'est très intelligent une autruche en fait. C'est essayer de faire croire aux autres qu'on ne voit pas. Ils se disent que c'est très con de mettre sa tête dans un trou et de faire comme si... mais ça les arrange de penser qu'on y croit. C'est ça... on fait comme si. Comme si on était assez con pour y croire. Foutaise. Je déteste qu'on me prenne pour une conne. Je peux tout entendre. J'ai appris à tout entendre. Je déteste qu'on me mente. Je déteste qu'on m'utilise. Je déteste me sentir comme ça.

Je me sens à la fois nulle et ridicule. Bon choix de cocktail. Le cocktail qui te fait couler les larmes. J'ai voulu y croire. J'ai voulu être bien. J'ai voulu faire confiance. Foutaise. Plus jamais.

Tu peux retourner les choses comme tu veux on finit toujours par être déçu.

Toujours...

C'est p'têt alors que moi je ne tourne pas rond. Trop sensible. Foutue sensibilité. Mais je ne sais pas être autrement. Je ne sais pas faire autrement.

Mais qu'est ce qui cloche?

Pourquoi.

Bannir ces mots de mon vocabulaire: pourquoi. comprendre.

De toute façon je n'aurai jamais les réponses.

 

Foutue journée comme je déteste. J'ai besoin d'air. Besoin de m'évader. Seule.

 

[EDIT: je me relis... je relis mes derniers billets... pauvre Coline tu ne fais vraiment que tourner en rond et radoter. Pénible. Coup de pied au cul il te faudrait.]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 12:32 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 1]
Tags : , , ,