14 avril 2016

Faire confiance...

 

Un matin avec des larmes et un moral dans les chaussettes. Je déteste.

larmes-276x300

Alors je reviens ici et je lis vos commentaires avec du retard. Je vais y répondre juste après, mes mains ont besoin d'écrire.

Pendant longtemps je n'ai pas fait confiance. Très méfiante. Je ne donnais jamais ma confiance à 100%. Et puis j'ai essayé de baisser la garde. Je me sentais bien. Oh oui drôlement bien. Je me sentais moi. Forte. 

Patatra. C'est bien fait pour moi. 

Je passe beaucoup de temps à observer les gens. Du coup je vois les choses. Les changements de mimiques. Les changements d'attitude. Les p'tites choses qui parlent plus que les mots. Les p'tites choses qui disent la vérité. Ce langage non verbal ne ment pas. Et il est très difficile de le dissimuler même pour les gens qui pensent être impassibles. Moi je vois. Et pourtant j'ai essayé de ne pas voir. 

Oh ça oui j'ai bien essayé de faire l'autruche. C'est très intelligent une autruche en fait. C'est essayer de faire croire aux autres qu'on ne voit pas. Ils se disent que c'est très con de mettre sa tête dans un trou et de faire comme si... mais ça les arrange de penser qu'on y croit. C'est ça... on fait comme si. Comme si on était assez con pour y croire. Foutaise. Je déteste qu'on me prenne pour une conne. Je peux tout entendre. J'ai appris à tout entendre. Je déteste qu'on me mente. Je déteste qu'on m'utilise. Je déteste me sentir comme ça.

Je me sens à la fois nulle et ridicule. Bon choix de cocktail. Le cocktail qui te fait couler les larmes. J'ai voulu y croire. J'ai voulu être bien. J'ai voulu faire confiance. Foutaise. Plus jamais.

Tu peux retourner les choses comme tu veux on finit toujours par être déçu.

Toujours...

C'est p'têt alors que moi je ne tourne pas rond. Trop sensible. Foutue sensibilité. Mais je ne sais pas être autrement. Je ne sais pas faire autrement.

Mais qu'est ce qui cloche?

Pourquoi.

Bannir ces mots de mon vocabulaire: pourquoi. comprendre.

De toute façon je n'aurai jamais les réponses.

 

Foutue journée comme je déteste. J'ai besoin d'air. Besoin de m'évader. Seule.

 

[EDIT: je me relis... je relis mes derniers billets... pauvre Coline tu ne fais vraiment que tourner en rond et radoter. Pénible. Coup de pied au cul il te faudrait.]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 12:32 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 1] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

Commentaires

    un peu le moral bas, moi je ne fais confiance à personne depuis longtemps, car une fois que tu as compris tu mets de la distance, je le dis quand tu crois avoir compris les personnes c'est là que tu tombes de haut, je crois que pour moi c'est du vécu.
    maintenant fait comme moi vis pour toi et rien que pour toi et tu te sentiras mieux
    bises amicales de ma Normandie
    lyly

    Posté par lylytop, 14 avril 2016 à 18:55

Poster un commentaire