16 avril 2016

Offrir un cadeau...

Allez hop je reprends l'écriture régulière. Après tout c'est comme le sport, faut se donner une routine et après ça devient une drogue. Oui comme le coca aussi mais c'est un autre problème :D.

 

J'ai remarqué un phénomène étrange depuis quelques temps. Enfin je dis étrange... ça l'est pour moi et visiblement pas pour tout le monde.

Avant quand les trolls étaient invités à un anniversaire, ça nous donnait l'occasion de parler de ce copain en particulier. Quels sont ces goûts? Qu'est ce qu'il aime faire? Et on allait choisir un cadeau qui serait susceptible de lui plaire. Pareil pour l'anniversaire des miens, j'avais beaucoup de plaisir à voir que ses amis cherchaient le petit cadeau qui lui plairait, la surprise. On découvrait des choses nouvelles parce qu'il y avait aussi un peu de cet ami dans le cadeau. C'était chouette.

plaisir

Et depuis peu... j'ai l'impression que les choses ont vraiment changé. Depuis 2 ans je pense. Ou p'têt qu'avant ça me tapait moins sur le système. Possible aussi. Les gens demandent des cadeaux précis... te donnent une liste et ça me met TRES mal à l'aise.

Parce qu'on se sent obligé.

Parce qu'on ne peut pas mettre son petit coeur.

Parce que ça impose le prix.

Parce qu'il n'y a plus de surprise.

cadeaunul

(Heu bon d'accord des fois la surprise peut-être.... une surprise. Mais on se découvre alors des forces surhumaines... le dépassement de soi... dissocier le corps de l'esprit pour sortir un.... OHHH MERCIIII c'est trop trop.... ce que  même pas en rêve je pensais que ça existait je voulais.)

Parce que... c'est inviter pour avoir quelquechose et ça je déteste. J'ai vraiment du mal avec ça.

 

Biensur c'est loin d'être tout le monde mais j'ai l'impression que c'est de plus en plus comme ça. Triste.

Le pompon cette année a été de participer financièrement à l'anniversaire du copain. Genre j'invite et je donne la note du gâteau aux parents à la fin. Enfin c'est exagéré mais je l'ai pris de la même manière. Que c'est triste. L'humain se perd je crois.

Alors je suis nostalgique des anniversaires de mon enfance où Maman faisait un super gâteau, organisait des jeux dans le jardin, où les copains venaient avec leur petit cadeau bien serré contre eux, une petite carte, un dessin, et attendaient avec impatience que je déballe. J'en ai encore si si je vous jure non n'appelez pas les hommes en blanc. 

Ce monde est étouffant. La spontanéité disparaît. Le plaisir de faire plaisir. De prendre du temps pour l'autre. Triste. Tout devient pûrement commercial et je me demande bien quel plaisir y trouvent les gens. Aucun je pense puisqu'au final tout le monde râle.

Dommage.

C'était Coline en mode réflexion-philosophique-sur-les-fonctionnements-commerciaux-du-genre-humain (très pointu comme reprise ^^).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Posté par Coline Kifouine à 16:10 - Chronique d'une trentenaire - Commentaires [ 3] - Permalien [ #]
Tags : , , ,

Commentaires

    cadeau

    Je t'offre en cadeau mon total assentiment, et continue de nous faire cadeau de ton écriture !

    Posté par cambium, 16 avril 2016 à 19:34
  • @Cambium: Merci merci, ça me fait plaisir de voir que je peux apporter un petit quelquechose ^^. Et merci pour le commentaire, j'apprécie

    Posté par Coline Kifouine, 16 avril 2016 à 20:00
  • Un truc pour les feignants ça. On n'a pas à se creuser la tête, mais au final c'est bien moins drôle, tu as raison...

    Posté par Pastelle, 20 avril 2016 à 19:13

Poster un commentaire